Hachin fait son expo à Sainte Affrique

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021

Du 18 novembre au 15 décembre 2021 à Sainte Affrique plongez dans le regard de HACHIN sur sa ville. Le mangaka de SkilledFast vous livre sa vison de la ville où il habite désormais. A la fin de l'exposition, les visiteurs se verront offrir les dessins de l'artiste lors d'un tirage au sort.

Lire l'article du midi Libre ici

Contemplation d’une contemplation.

"Cela fait environ un an que j’habite sur Saint Affrique. J’y ait passé mes années de lycée étant plus jeune, mais je ne m'étais pas spécialement imaginé y vivre. Ayant vécu jusqu’à mes 18 ans dans le modeste village de Saint Sever du Moustier et ayant fait mes études supérieures dans la grande ville de Toulouse, j’ai par comparaison, assez vite senti que mon affect se tournerait vers une petite ville et non une grande. Au-delà du fait que je ne sois pas à l’aise en présence d’une foule d'individus, ce qui me plaît en particulier, c'est le potentiel de familiarité que peut créer une petite ville telle que celle-ci. Grâce à la taille de la ville facilement parcourable à pied de part et d’autre en quelques heures, les habitants peuvent encore se rencontrer, se croiser et échanger si le temps leur permet. Un acte de bienveillance ou de malveillance perpétré par un de ses habitants sera connu par toute la ville en très peu de temps, car tout le monde connaît au moins tout le monde par le biais d’une connaissance d’un ami ou d’un ennemi (si je puis dire...). Certes cette proximité peut assez vite devenir oppressante pour ceux qui ont peur d’être jugé, à raison ou à tort, mais pour ma part j’aime cela, du moins j’accepte cet état de fait. Pour moi, communiquer c’est s’exposer ! Communiquer avec sincérité, c’est ne pas avoir peur d’être jugé. Je communique par mes mots, par mes gestes aux yeux de tous afin de manifester mon existence aux yeux de mon entourage. Bien entendu, si je fais de l’art c’est aussi pour communiquer des émotions, des idées que je ne peux exprimer simplement avec des mots ou des gestes. Alors, qu’ai-je donc à communiquer par le biais de cette exposition ? Quel est donc ma démarche en tant qu’artiste? (si vous me permettez de porter cette étiquette)


Mon intention est simplement de vous communiquer, si je puis dire, mon attachement à cette ville.

Je voudrais, par les heures que j’ai passé à contempler, à dessiner les rues de cette ville, vous démontrer à quel point je l’affectionne. Ces dessins n’ont pu être réalisés que si j’ai passé du temps à l’observer, à parcourir ses quartiers. Mais une chose que vous remarquerez : il n’y a aucun habitant représenté sur ces dessins, aucun personnage. Je m’empresse donc de vous dire que cela est un parti-pris de ma part. Mon désir caché, que je m’apprête à avouer, est le fait que je veux voir les occupants de cette ville contempler ma vision de leur lieu d’habitation, de travail, de voyage …

Je veux, pour ma part, vous contempler en train de contempler votre ville à travers mes dessins et je veux que ce moment soit aussi capturé par d’autres artistes afin que cela donne, peut-être, une future exposition. Ces dessins ne sont donc qu’un prétexte ! Un prétexte qui a pour but de vous réunir afin que vous fassiez partie d'une véritable œuvre d’art, qui verra peut-être, un jour le jour, à travers des photos, des vidéos qui auraient été prises.

J’espère donc, et j’aimerais vous demander de parler de cette exposition à vos connaissances, pour qu’ils puissent en parler avec les leurs. J’espère voir les occupants de Saint Affrique contempler ces dessins. J’ai bien dit « occupants » car « habitants » aurait été réducteur. Tous ceux qui ont un lien, un attachement, une curiosité envers cette ville sont les bienvenus.

Je ne pense pas me tromper en disant que Saint Affrique n’est pas seulement ses bâtiments. Ce sont aussi ses habitants, ses travailleurs, ses Hommes de passages qui créent un lien vers d’extérieurs afin qu’elle puisse paradoxalement perdurer en tant qu’elle-même.

J’ai envie de voir Saint Affrique entièrement représenté, afin de mieux connaître le lieu où j’habite.

Rien de plus, rien de moins."

Hachin.


Feed Instagram:
Derniers articles: